La grande question: à quel âge un enfant peut-il faire ses nuits ?

Mar 6, 2020 | De 0 à 12 mois, De 12 à 24 mois

J’ai choisi de vous parler aujourd’hui de l’âge à partir duquel vous pouvez espérer que votre enfant fasse ses nuits. Je vois malheureusement sur les réseaux sociaux beaucoup de désinformation sur ce sujet. Si je comprends l’intention tout à fait louable de déculpabiliser les mamans dont les enfants ne font pas encore leurs nuits je trouve dommage la diffusion de fausses informations, reposant sur la base de vécus personnels, de principes d’éducation ou l’interprétation erronée de données scientifiques.

Alors à tous les parents voulant prendre soin du sommeil de leur enfant, désireux de retrouver de belles nuits de sommeil, rassurez-vous c’est possible.

J’entends tout d’abord par faire ses nuits, dormir 11 à 12h (de 19h à 7h) la nuit sans avoir besoin d’une aide extérieure pour se rendormir.

Ensuite voici comment évolue le sommeil pour un bébé en santé et né à terme. De 0 à 6 mois, l’organisation du sommeil se met en place, pour être identique vers 6 mois à celle d’un adulte. En effet, à partir de 2 mois, la structure des cycles commence à se transformer ; un nouveau-né qui alternait 2 phases : sommeil calme et sommeil agité, verra progressivement ses cycles se composer de 5 phases comme chez l’adulte :

1. Phase sommeil lent très léger

2. Phase sommeil lent léger

3. Phase sommeil lent profond

4. Sommeil lent très profond

5. Sommeil paradoxal ou REM (Rapid Eye Movement)

La durée des cycles ensuite (de 30 à 45 min environ à la naissance) s’allongera progressivement pour atteindre 60 à 120 minutes passé l’âge de 6 ans, comme chez l’adulte. Entre chaque cycle, tous les êtres humains, vivent ce que l’on appelle des micro réveils. Ces micro-réveils sont physiologiques, on ne peut pas les éviter. Ils durent plus ou moins longtemps (de quelques secondes à plusieurs minutes). Cependant, nous pouvons tout à fait apprendre à les gérer, pour enchaîner les cycles de manière autonome et sereine. Cet apprentissage est possible dès l’âge de 2 mois environ, car c’est à cette période que l’enfant commence à faire des sourires de reconnaissance. Mais la période la plus propice reste entre 4 et 8 mois, car un bébé né à terme et en santé, est capable de n’avoir plus qu’un seul boire passé minuit ou plus de boires du tout, s’il a atteint les 6kg et/ou a déjà introduit la nourriture solide.

La bonne nouvelle pour les parents en devenir ou les jeunes parents c’est donc que plus tôt vous commencerez à accompagner votre enfant vers l’autonomie au sommeil, plus facile et rapide sera le processus. En effet, il est beaucoup plus facile d’adopter de bonnes habitudes de sommeil, pour un enfant jeune, car les éventuelles associations inadaptées pour l’autonomie au sommeil seront inversées plus facilement. Sur le long terme, s’endormir seul sera naturel, et donc si plus tard, il rencontre une régression il sera beaucoup plus facile pour lui de retrouver ses bonnes habitudes.

Pour les parents d’enfants plus âgés, rassurez vous, rien n’est perdu non plus! Les bonnes habitudes de sommeil peuvent s’acquérir jusqu’à 9 ans environ, à vous de voir si vous êtes prêts à attendre jusque là…

On ne peut pas forcer un enfant à dormir, mais on peut :

1- lui offrir un environnement sécurisant

2- intervenir de manière adaptée au moment du coucher et des éventuels réveils nocturnes prolongés

3- mettre en place un rythme régulier durant la journée (repas, lumière, activité physique, régularité des horaires…)

On permettra ainsi à l’enfant de régler naturellement son horloge biologique et d’apprendre à s’endormir et se rendormir seul dans l’unique but de répondre à ses besoins physiologiques en sommeil, essentiels pour assurer sa croissance et sa bonne santé, sans oublier la bonne humeur de toute la famille.

Maëlle @dormiretgrandir – Spécialiste du sommeil de l’enfant de 0 à 5 ans